Histoire de l’informatique : Une brève chronologie

L’ordinateur est né non pas pour le divertissement ou le courrier électronique, mais pour résoudre une grave crise de numérisation.

En 1880, la population américaine avait tellement augmenté qu’il a fallu plus de sept ans pour compiler les résultats du recensement américain. Le gouvernement a cherché un moyen plus rapide de faire le travail, ce qui a donné naissance à des ordinateurs à carte perforée qui ont pris des salles entières.
Aujourd’hui, nos smartphones ont une puissance de calcul supérieure à celle des premiers modèles. La brève histoire de l’informatique qui suit est une chronologie de l’évolution des ordinateurs depuis leurs humbles débuts jusqu’aux machines d’aujourd’hui qui surfent sur Internet, jouent à des jeux et diffusent des contenus multimédias en continu en plus de calculer les chiffres.
1801 : En France, Joseph Marie Jacquard invente un métier à tisser qui utilise des cartes en bois perforées pour tisser automatiquement des motifs de tissu. Les premiers ordinateurs utilisaient des cartes perforées similaires.
1822 : Le mathématicien anglais Charles Babbage conçoit une machine à calculer à vapeur qui serait capable de calculer des tableaux de nombres. Le projet, financé par le gouvernement anglais, est un échec. Mais plus d’un siècle plus tard, le premier ordinateur au monde est effectivement construit.
1890 : Herman Hollerith conçoit un système de cartes perforées pour calculer le recensement de 1880, accomplissant la tâche en seulement trois ans et permettant au gouvernement d’économiser 5 millions de dollars.

Il crée une société qui deviendra finalement IBM.

1936 : Alan Turing présente la notion d’une machine universelle, appelée plus tard la machine de Turing, capable de calculer tout ce qui est calculable. Le concept central de l’ordinateur moderne est basé sur ses idées.
1937 : J.V. Atanasoff, professeur de physique et de mathématiques à l’université d’État de l’Iowa, tente de construire le premier ordinateur sans engrenages, cames, courroies ou arbres.
1939 : Hewlett-Packard est fondé par David Packard et Bill Hewlett dans un garage de Palo Alto, en Californie, selon le Computer History Museum.
1941 : Atanasoff et son étudiant diplômé, Clifford Berry, conçoivent un ordinateur capable de résoudre 29 équations simultanément. C’est la première fois qu’un ordinateur est capable de stocker des informations sur sa mémoire principale.

1943-1944 : Deux professeurs de l’Université de Pennsylvanie, John Mauchly et J. Presper Eckert, construisent l’Intégrateur et calculateur numérique électronique (ENIAC). Considéré comme le grand-père des ordinateurs numériques, il remplit une pièce de 20 pieds par 40 pieds et possède 18 000 tubes à vide.
1946 : Mauchly et Presper quittent l’université de Pennsylvanie et reçoivent un financement du Bureau du recensement pour construire l’UNIVAC, le premier ordinateur commercial pour les applications commerciales et gouvernementales.
1947 : William Shockley, John Bardeen et Walter Brattain des Laboratoires Bell inventent le transistor. Ils découvrent comment fabriquer un interrupteur électrique avec des matériaux solides et sans avoir recours au vide.
1953 : Grace Hopper développe le premier langage informatique, qui sera finalement connu sous le nom de COBOL. Thomas Johnson Watson junior, fils du PDG d’IBM Thomas Johnson Watson père, conçoit l’EDPM IBM 701 pour aider les Nations Unies à garder un œil sur la Corée pendant la guerre.
1954 : Le langage de programmation FORTRAN, acronyme de FORmula TRANslation, est développé par une équipe de programmeurs d’IBM dirigée par John Backus, selon l’Université du Michigan.
1958 : Jack Kilby et Robert Noyce dévoilent le circuit intégré, connu sous le nom de puce informatique. Kilby a reçu le prix Nobel de physique en 2000 pour ses travaux.

1964 : Douglas Engelbart montre un prototype de l’ordinateur moderne, avec une souris et une interface utilisateur graphique (GUI). Cela marque l’évolution de l’ordinateur, qui est passé d’une machine spécialisée pour les scientifiques et les mathématiciens à une technologie plus accessible au grand public.
1969 : Un groupe de développeurs des Bell Labs produit UNIX, un système d’exploitation qui répond aux problèmes de compatibilité. Écrit en langage de programmation C, UNIX était portable sur de multiples plates-formes et est devenu le système d’exploitation de choix parmi les ordinateurs centraux des grandes entreprises et des entités gouvernementales. En raison de la lenteur du système, il n’a jamais vraiment été adopté par les utilisateurs de PC domestiques.
1970 : La nouvelle société Intel dévoile l’Intel 1103, la première puce DRAM (Dynamic Access Memory).
1971 : Alan Shugart dirige une équipe d’ingénieurs d’IBM qui inventent la “disquette”, permettant le partage de données entre ordinateurs.
1973 : Robert Metcalfe, membre de l’équipe de recherche de Xerox, développe le réseau Ethernet pour connecter plusieurs ordinateurs et autres matériels.
1974-1977 : Un certain nombre d’ordinateurs personnels arrivent sur le marché, dont le Scelbi & Mark-8 Altair, l’IBM 5100, le TRS-80 de Radio Shack – affectueusement connu sous le nom de “Trash 80” – et le Commodore PET.
1975 : Le numéro de janvier du magazine Popular Electronics présente l’Altair 8080, décrit comme “le premier mini-ordinateur au monde à rivaliser avec les modèles commerciaux”. Deux “geeks de l’informatique”, Paul Allen et Bill Gates, proposent d’écrire un logiciel pour l’Altair, en utilisant le nouveau langage BASIC. Le 4 avril, après le succès de cette première tentative, les deux amis d’enfance créent leur propre entreprise de logiciels, Microsoft.
1976 : Steve Jobs et Steve Wozniak lancent les ordinateurs Apple le jour du poisson d’avril et lancent l’Apple I, le premier ordinateur avec une seule carte de circuit imprimé, selon l’université de Stanford.

Le TRS-80, introduit en 1977, a été l’une des premières machines dont la documentation était destinée aux non-geeks

1977 : La production initiale du TRS-80 de Radio Shack n’était que de 3 000 exemplaires. Il s’est vendu comme un fou. Pour la première fois, des non-geeks pouvaient écrire des programmes et faire faire à un ordinateur ce qu’ils voulaient.
1977 : Jobs et Wozniak incorporent Apple et présentent l’Apple II à la première foire informatique de la côte ouest. Il propose des graphiques en couleur et intègre un lecteur de cassettes audio pour le stockage.
1978 : Les comptables se réjouissent de l’introduction de VisiCalc, le premier tableur informatisé.
1979 : Le traitement de texte devient une réalité alors que MicroPro International lance WordStar. “Le changement décisif a été d’ajouter des marges et des enveloppes de mots”, a déclaré le créateur Rob Barnaby dans un courriel adressé à Mike Petrie en 2000. “D’autres changements ont consisté à supprimer le mode de commande et à ajouter une fonction d’impression. J’étais le cerveau technique – j’ai trouvé comment le faire, et je l’ai fait, et je l’ai documenté. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code