Traitements esthétique non invasifs

Dans le domaine de la médecine esthétique, des nouveautés apparaissent de temps en temps. Ces traitements non invasifs nous permettent de plus en plus d’apporter des solutions utiles et sûres avec des résultats naturels à certaines altérations.

Les soins de la peau deviennent de plus en plus importants. Avoir une belle peau bien soignée et hydratée est un signe de santé et devrait être le premier objectif à atteindre au niveau esthétique.

Pour cette peau radieuse, nous avons de nombreuses possibilités de traitement :

– Hydrafacial : il s’agit d’un nettoyage dermatologique du visage, qui permet de nettoyer la peau beaucoup plus en profondeur, sans l’attaquer ni l’enflammer et en lui apportant une hydratation supplémentaire grâce à l’infusion d’acide hyaluronique.
– Lumière pulsée intense (IPL) : il s’agit d’un hectare de lumière qui permet de filtrer différentes longueurs d’onde, en traitant dans une même séance, à la fois les lentigines (taches solaires) et la couperose (petites veines du visage), ainsi qu’en améliorant la production de collagène et la luminosité de la peau. Il est recommandé d’effectuer au moins une séance d’entretien par an pendant les mois d’automne/hiver.
– Mésothérapie hydratante à l’acide hyaluronique : sans ajouter de volume, on peut hydrater la peau dans les couches profondes du derme en injectant de la mésothérapie à l’acide hyaluronique (Volite, un acide hyaluronique peu réticulant et de longue durée). Il est recommandé de n’effectuer qu’une seule séance et de la répéter tous les 4 à 6 mois pour garder la peau juteuse et hydratée.

Pour garder les lèvres pulpeuses, le traitement idéal est l’utilisation d’acide hyaluronique injectable. Ce traitement, très à la mode ces dernières années, devrait être un traitement personnalisé, car, selon la forme de la lèvre, la taille et le résultat que nous recherchons, il existe différents types d’hyaluronics et différentes techniques de traitement. Vous pouvez donner du volume aux lèvres ou simplement les hydrater.

La zone périoculaire, avec les lèvres, est l’une des zones les plus délicates de tout le visage. En raison de ses caractéristiques anatomiques, il a tendance à avoir un vieillissement différent et prématuré par rapport au reste, ce qui donne souvent une sensation de fatigue qui n’est pas réelle.
– Le roi de tous continue d’être le botox, ce relâchement de la forme subtile et stratégique de certains muscles, on peut arriver à ouvrir le regard, à voir une expression plus reposée et à améliorer les rides d’expression comme les “pattes d’oie”. Il est recommandé de se produire au moins deux fois par an.
– L’acide hyaluronique : selon chaque cas particulier, il permet d’améliorer le relâchement qui apparaît sous des cernes très marqués. De plus, en raison des caractéristiques intrinsèques de l’acide hyaluronique, il contribue à hydrater la peau en profondeur, ce qui améliore la qualité de la peau et parfois le ton foncé si typique de cette zone. Ce traitement est effectué une fois par an.
– Lasers : si nous avons des taches solaires, de petites “veines”… nous pouvons les éliminer en combinant différents types de lasers ou de sources de lumière, de la lumière pulsée à la lumière artificielle en passant par le laser Q-swith ou le laser vasculaire.
– Ulthérapie : c’est un traitement par ultrasons focalisé qui nous aide généralement à traiter la flaccidité de la ligne de la mâchoire et du cou. Ce traitement peut être utile chez certains patients présentant de petits sacs de graisse prédominante dans la paupière inférieure. Trois sessions sont recommandées, répétées chaque année.

Pour améliorer la zone de clivage, la grande oubliée, il existe de multiples possibilités de traitement. La lumière pulsée intense (IPL), comme dans le visage, dans le décolleté améliore les taches solaires, les petites veines et stimule le collagène. Il est recommandé d’effectuer 3 sessions par an. L’IPL peut être combinée avec de nombreux autres traitements, comme la mésothérapie à l’acide hyaluronique (dont nous avons déjà parlé) ou le Radiesse comme stimulateur de collagène.

Et enfin, nous arrivons à l’aspect le plus difficile à améliorer, la redoutable flaccidité. Pour cela, tout traitement doit être effectué périodiquement, et en combinant différentes techniques, on peut obtenir un résultat naturel.
– Les nouveaux fils de tension : chaque fois avec un meilleur résultat, il s’agit de nouveaux fils de polydioxanone améliorés et résorbables, qui sont ancrés dans le derme, permettant de maintenir les tissus et de stimuler le collagène. Le traitement se fait en une seule séance et les résultats sont maintenus pendant environ un an.
– Hydroxyapatite de calcium (Radiesse) : est un produit qui agit comme un inducteur de collagène et permet d’améliorer la flaccidité, ainsi que la qualité de la peau. Par conséquent, en plus de l’utiliser dans la partie inférieure du visage, il est aussi beaucoup utilisé dans la région du cou, du décolleté, du dos des mains ou même au niveau du corps. Il est recommandé d’effectuer ce traitement une fois par an.
– Ulthérapie : des ultrasons focalisés de haute intensité, guidés par des ultrasons, permettent, à raison d’une séance par an, d’améliorer la flaccidité du tiers inférieur du visage. Il produit des points de coagulation profonds qui cherchent à stimuler le collagène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code