0 0
Read Time:3 Minute, 27 Second

Une sensation de dureté après une augmentation mammaire peut être le signe d’une contracture capsulaire fibreuse initiale, une complication très effrayante mais aussi très rare. En fait, cette situation se produit dans un très faible pourcentage de cas, même pas 3 %. Malheureusement, ce n’est jamais une cause spécifique qui déclenche cette réaction des tissus, mais une combinaison de facteurs qui, à long terme, pourraient enflammer la zone. Il faut savoir que les implants mammaires bénéficient d’une garantie spécifique en cas de contracture capsulaire. En fait, de nombreux fabricants proposent un remboursement financier ou le remplacement des implants si cela se produit. Il faut toutefois souligner qu’il existe différents degrés de contracture capsulaire, mais que tous ne nécessitent pas une nouvelle opération. Essayons donc d’analyser plus en détail cette complication.

Contracture capsulaire ou ondulation ?

Je lis souvent des articles ou des forums où il y a confusion entre contracture capsulaire et ondulation, mais ce sont deux choses différentes. La contracture capsulaire est une inflammation des tissus, qui peut rendre les seins très durs, déformés et douloureux ; l’ondulation, quant à elle, consiste en des plis de l’implant visibles sous la peau du sein. Dans cet article, je voudrais me concentrer uniquement sur la première situation, car c’est généralement celle qui préoccupe le plus les patients.

Avoir les seins durs après une augmentation mammaire est une affection qui peut se manifester de différentes manières selon l’ampleur de la contracture, classée par Baker selon une échelle de quatre grades :

  • Grade I : pas de contracture, l’implant ne se voit pas et ne se sent pas au toucher ;
  • Grade II : le sein, après l’opération, est moins mou, mais ne provoque ni gêne ni douleur ;
  • Grade III et IV : l’implant commence à devenir palpable et visible et le sein commence à être douloureux, dans certains cas il peut même changer de forme. Je tiens à souligner que ce degré de contracture se produit dans un très faible pourcentage de cas, également parce qu’il est principalement lié à la mauvaise qualité des implants.

Selon le degré d’inflammation des tissus, les seins ont un aspect différent : ils commencent à se soulever vers le haut, deviennent ovales, se vident dans la partie inférieure et deviennent beaucoup plus durs et sensibles.

Causes de la contracture capsulaire

Bien que les implants soient utilisés depuis des décennies, on ne sait toujours pas pourquoi ils provoquent une inflammation des tissus.

Il est certain que la qualité des matériaux a également un impact sur la possibilité de contracture. Ce n’est pas un hasard si, depuis que les fabricants ont commencé à utiliser des ingrédients de meilleure qualité, le pourcentage de cas de contracture capsulaire a considérablement diminué.

Cependant, d’autres facteurs peuvent entraîner cette contre-indication, examinons-en quelques-uns :

  • Chirurgie sous anesthésie locale : je préfère toujours les opérations sous anesthésie générale car, de cette façon, les muscles sont complètement détendus ;
  • Retour à la maison immédiatement après l’opération : je précise toujours qu’il est préférable de passer une nuit à la clinique, car c’est le seul moyen d’assurer une bonne récupération ;
  • Commencez à faire du sport immédiatement ;
  • Ne pas prendre les médicaments prescrits ;
  • Incision autre que dans le sillon mammaire ;
  • Placer la prothèse trop superficiellement, c’est-à-dire sous ou derrière la glande mammaire ;

Solutions et remèdes possibles

Lorsque et si vous commencez à ressentir de la dureté après une augmentation mammaire, la première chose à faire est de contacter votre chirurgien. En fait, le diagnostic est presque toujours clinique et est établi par la palpation et l’échographie mammaire ou, dans certains cas, par des examens complémentaires. En général, si le degré de contracture du sein est très faible, la transplantation de tissu graisseux (lipofilling) autour des implants peut contribuer à soulager la douleur et à empêcher les implants de remonter. Toutefois, si le degré de contracture est élevé, une chirurgie de remplacement de l’implant est nécessaire.

En conclusion, je voudrais terminer cet article en disant qu’il ne faut pas trop s’inquiéter de cette contre-indication car, outre le fait qu’elle est très rare, si l’on fait confiance à des chirurgiens compétents et que l’on suit leurs instructions à la lettre, le risque qu’elle se produise est presque nul.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code