0 0
Read Time:4 Minute, 24 Second

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Tout ce que vous devez savoir sur le cloud.  Entièrement mis à jour : Une introduction à l’informatique en nuage, depuis les bases jusqu’aux IaaS et PaaS, aux nuages hybrides, publics et privés, à AWS et Azure.

Qu’est-ce que le cloud computing, en termes simples ?

L’informatique en nuage est la fourniture de services informatiques à la demande – des applications au stockage et à la puissance de traitement – généralement sur Internet et sur la base d’un paiement à l’utilisation.

Comment fonctionne l’informatique en nuage ?

Plutôt que de posséder leur propre infrastructure informatique ou leurs propres centres de données, les entreprises peuvent louer l’accès à tout ce qui va des applications au stockage auprès d’un fournisseur de services en nuage. L’un des avantages de l’utilisation des services d’informatique en nuage est que les entreprises peuvent éviter les coûts initiaux et la complexité liés à la possession et à la maintenance de leur propre infrastructure informatique, et payer simplement pour ce qu’elles utilisent, quand elles l’utilisent. À leur tour, les fournisseurs de services d’informatique en nuage peuvent bénéficier d’importantes économies d’échelle en proposant les mêmes services à un large éventail de clients.

Quels sont les services d’informatique en nuage disponibles ?

Les services d’informatique en nuage couvrent aujourd’hui un large éventail d’options, depuis les éléments de base que sont le stockage, la mise en réseau et la puissance de traitement, jusqu’au traitement du langage naturel et à l’intelligence artificielle, en passant par les applications bureautiques standard. Pratiquement tous les services qui ne nécessitent pas que vous soyez physiquement proche du matériel informatique que vous utilisez peuvent désormais être fournis via le cloud computing, même l’informatique quantique.

Quels sont les exemples d’informatique en nuage ?

L’informatique en nuage est à la base d’un grand nombre de services. Cela va des services grand public, comme Gmail ou la sauvegarde en nuage des photos de votre smartphone, aux services qui permettent aux grandes entreprises d’héberger toutes leurs données et d’exécuter toutes leurs applications dans le nuage. Par exemple, Netflix s’appuie sur des services d’informatique en nuage pour faire fonctionner son service de diffusion de vidéos et ses autres systèmes commerciaux. L’informatique en nuage est en train de devenir l’option par défaut pour de nombreuses applications : les fournisseurs de logiciels proposent de plus en plus leurs applications sous forme de services sur l’internet plutôt que de produits autonomes, car ils essaient de passer à un modèle d’abonnement. Toutefois, le cloud computing présente des inconvénients potentiels, dans la mesure où il peut également entraîner de nouveaux coûts et de nouveaux risques pour les entreprises qui l’utilisent.

Pourquoi l’informatique en nuage ?

L’un des concepts fondamentaux de l’informatique en nuage est que l’emplacement du service, ainsi que de nombreux détails tels que le matériel ou le système d’exploitation sur lequel il fonctionne, n’ont aucune importance pour l’utilisateur. C’est dans cet esprit que la métaphore du nuage a été empruntée aux anciens schémas des réseaux de télécommunications, dans lesquels le réseau téléphonique public (et plus tard l’internet) était souvent représenté comme un cloud pour indiquer que l’emplacement n’avait pas d’importance – il s’agissait simplement d’un nuage de choses. Il s’agit bien sûr d’une simplification excessive ; pour de nombreux clients, l’emplacement de leurs services et de leurs données reste une question essentielle.

Quelle est l’histoire de l’informatique en nuage ?

Le terme « cloud computing » n’existe que depuis le début des années 2000, mais le concept d’informatique en tant que service existe depuis bien plus longtemps, dès les années 1960, lorsque les bureaux informatiques permettaient aux entreprises de louer du temps sur un ordinateur central, plutôt que d’en acheter un elles-mêmes. Ces services de « temps partagé » ont été largement dépassés par l’essor du PC, qui a rendu la possession d’un ordinateur beaucoup plus abordable, puis par l’essor des centres de données d’entreprise où les sociétés stockaient de grandes quantités de données.

Mais le concept de location de l’accès à la puissance informatique a refait surface à maintes reprises – dans les fournisseurs de services d’application, l’informatique utilitaire et l’informatique en grille de la fin des années 1990 et du début des années 2000. Il a été suivi par l’informatique en nuage, qui s’est réellement imposée avec l’émergence du logiciel en tant que service et des fournisseurs d’informatique en nuage à très grande échelle tels qu’Amazon Web Services.

Quelle est l’importance du cloud computing ?

La mise en place de l’infrastructure nécessaire à la prise en charge de l’informatique en nuage représente aujourd’hui une part importante de toutes les dépenses informatiques, tandis que les dépenses consacrées à l’informatique traditionnelle en interne diminuent à mesure que les charges de travail informatiques continuent de se déplacer vers le nuage, qu’il s’agisse de services de nuage publics proposés par des fournisseurs ou de nuages privés construits par les entreprises elles-mêmes. En effet, il est de plus en plus évident qu’en matière de plates-formes informatiques d’entreprise, que cela plaise ou non, le cloud a gagné. L’analyste technologique prévoit que la moitié des dépenses sur les marchés des logiciels d’application, des logiciels d’infrastructure, des services de processus d’entreprise et de l’infrastructure système seront transférées vers le cloud d’ici 2025, contre 41 % en 2022. Il estime que près des deux tiers des dépenses en logiciels d’application se feront via le cloud computing, contre 57,7 % en 2022.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Publié dans : web

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code