Conseils utiles pour acheter une voiture neuve ou d’occasion en Geneve

Souvent, derrière une entreprise aussi excitante que l’achat d’une voiture, se cache aussi un certain nombre de complications. Le processus peut aboutir à payer des centaines ou des milliers de francs Suisse en trop pour un modèle dont vous n’êtes pas du tout satisfait !

10 erreurs à commettre lors de l’achat d’une nouvelle voiture

Tout était si intéressant et tentant, et aujourd’hui vous regrettez votre choix ? Examinons 10 erreurs qui ne sont pas rares lors de l’achat d’une voiture.

1. Tomber amoureux d’une certaine marque.

Lorsque vous êtes prêt à dépenser des dizaines de milliers de francs Suisse pour l’achat de la voiture de vos rêves, vous devez faire abstraction de vos émotions. Sinon, vous fermerez les yeux sur toutes les autres possibilités et choisirez une voiture qui ne répond pas à vos besoins. Vous manquerez toutes les évaluations de fiabilité, de sécurité et les informations sur les prix. Cette approche naïve est exactement ce que le vendeur attend de vous, il sera heureux si vous surpayez ! Il est donc préférable de mettre de côté ses émotions et de faire ses “devoirs” : comparez les différents modèles et déterminez ce que vous attendez de votre voiture. Croyez-moi, les émotions seront toujours là : une fois que vous aurez acheté la voiture.

2. Sautez le “test de conduite”.

L’essai routier est l’une des étapes les plus importantes de l’achat d’une voiture. La plupart des voitures sont superbes sur les photos publicitaires des magazines sur papier glacé. Faire un essai par vous-même est la meilleure façon de s’assurer que la voiture convient à vous et à votre famille.

Voulez-vous avoir des surprises après avoir acheté une voiture ?

Non. Mais étonnamment, beaucoup de gens sautent cette étape dans le choix d’une voiture. Beaucoup se contentent d’une “location” symbolique et, dans le pire des cas, s’en passent aussi. C’est une erreur et une recette sûre pour de futurs remords. Il faut au moins une demi-heure pour “voir tout de ses propres yeux”.

3. Acheter une voiture à un “super prix”.

Évitez les super rabais annoncés par le concessionnaire. Le vendeur peut vous offrir un rabais de, disons, 500 CHF. Souvent, s’il n’y a pas beaucoup de demande pour le véhicule et s’il n’y a pas de file d’attente pour la livraison, vous pouvez acheter la voiture encore moins cher. Ne vous laissez donc pas prendre au piège !

4. Ne portez votre attention que sur le montant de la mensualité si vous achetez la voiture à crédit.

Lorsque vous achetez une voiture à crédit, vous êtes certainement préoccupé par la grande question : “Combien d’argent vais-je rembourser chaque mois ?” C’est peut-être l’une des premières questions que le vendeur vous posera. Ne tombez pas dans le piège. Gardez à l’esprit le coût total de la voiture que vous voulez. Et puis, considérez les conditions du prêt.

5. Achetez le “deal” au lieu de la voiture elle-même.

Ces derniers temps, on a vu fleurir de nombreuses offres commerciales alléchantes, telles que le “crédit à 0 %”. De telles astuces de vendeur ne devraient pas jouer un rôle décisif dans le choix d’une voiture. Il se peut que vous achetiez une voiture pour plus d’un an, alors ne vous laissez pas prendre au jeu de la publicité à la recherche de ce que vous voulez. N’oubliez pas que vous achetez avant tout une voiture, et non un produit financier.

6. Choisissez la banque que le concessionnaire automobile propose pour votre prêt.

Les prêts peuvent atteindre des centaines ou des milliers de francs Suisse dans différentes banques. Avant d’acheter, vous devez analyser les produits de prêt des différentes banques. Comparez les taux d’intérêt et les conditions de prêt. Si le concessionnaire propose plusieurs banques, vous pouvez choisir celle qui vous convient le mieux.

7. Sous-estimez les dispositifs de sécurité de la voiture.

Aujourd’hui, les constructeurs automobiles offrent le plus grand choix de dispositifs de sécurité pour votre voiture. Mais de nombreux acheteurs ne savent pas quels sont les dispositifs de sécurité les plus élémentaires. L’ABS, les airbags latéraux et frontaux et le système ESC valent toujours la peine d’être payés.

8. Payer pour un grand nombre d’options supplémentaires inutiles.

Il est avantageux pour le fabricant de vous vendre davantage d’options supplémentaires, ce qui augmente ses bénéfices. Mais, n’oubliez pas : cela peut s’avérer être un gaspillage inutile d’argent. Il peut s’agir d’une protection supplémentaire contre la corrosion, de la gravure d’un numéro d’identification spécial sur le verre comme protection contre les voleurs. N’achetez pas ça ! Votre voiture a déjà un traitement anticorrosion. Si vous achetez une voiture très fiable et que vous ne l’utiliserez pas pendant plus de cinq ans, de nombreuses options ne sont qu’un gaspillage d’argent.

9. Échangez votre ancienne voiture contre la nouvelle.

Vous risquez de perdre de l’argent si vous compensez votre ancienne voiture par la nouvelle. Déterminez la valeur de votre voiture d’occasion. Vendre vous-même votre vieille voiture peut être beaucoup moins cher que de la confier à un concessionnaire.

10. Achetez une voiture d’occasion sans l’aide d’un expert.

Il est préférable de faire contrôler la voiture en une seule fois dans un atelier de réparation qui offre des services de diagnostic. Un diagnostic complet devrait coûter environ 100 CHF, mais vérifiez le prix à l’avance. Un bon mécanicien vous dira si cette voiture a eu un accident. Demandez une description des problèmes de la voiture et un prix pour les résoudre. Vous pouvez alors acheter une voiture d’occasion à un prix raisonnable. Si besoin d’un crédit auto voir ce site trouvé sur la toile : https://www.credit-conseil.ch/fr/pret-projet/credit-vehicule.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code