Lorsqu’il s’agit du poids des implants, il y a beaucoup de confusion : certains parlent de taille, d’autres de volume, et d’autres encore s’embrouillent entre les différentes unités de mesure. Cette confusion est absolument normale et est due au fait que, dans le passé, la taille des implants était calculée avec deux unités de mesure différentes. Pendant de nombreuses années, les implants anatomiques étaient mesurés en g (grammes) et les implants ronds en cc (centimètres cubes).

Dans cet article, j’aimerais donc expliquer comment les implants sont mesurés aujourd’hui et apporter quelques éclaircissements.
La différence entre les grammes et les centimètres cubes

Permettez-moi de commencer par quelques informations préliminaires.

Lorsque l’on veut connaître le poids d’une prothèse, il faut multiplier le volume par le poids spécifique du matériau utilisé. En outre, vous devez également tenir compte de la composition de la prothèse et de la cohésion du silicone. Par conséquent, dire qu’une prothèse de 400 cm3 pèse 400 g ne serait correct que si la prothèse était entièrement constituée d’eau. Si vous voulez connaître le poids exact de la prothèse choisie, vous pouvez demander à votre chirurgien ou appliquer la formule de conversion (également disponible en cherchant sur le web).

Cela dit, vous pouvez être sûr que le poids d’un implant ne change pas de manière significative en fonction de la marque choisie. Par ailleurs, depuis une dizaine d’années, les fabricants de prothèses travaillent sur des compositions mixtes d’eau et de silicone pour les rendre plus légères. Il s’agit des implants ultra-légers B-lite, qui pèsent 30 % de moins que les implants classiques. Il est clair que si l’on parle d’implants de taille normale, la différence entre les deux est très faible.

Implants mammaires et mesures

À ce stade, nous pouvons dire que les implants sont mesurés en fonction de leur volume, en utilisant le centimètre cube comme unité de mesure. Je voudrais toutefois faire une petite réflexion : de nombreuses femmes s’inquiètent vraiment du poids des implants. Ils ont peur que le poids soit trop important et qu’il entraîne des problèmes de dos ou de cou. Cependant, il est très difficile de se heurter à ce problème, surtout lorsque le chirurgien opérant tient compte des harmonies et des proportions du corps. C’est pourquoi mon objectif est toujours d’évaluer avec la patiente la solution la plus adaptée à sa situation initiale.

Comment gérer le poids des implants ?

Après une augmentation mammaire, l’utilisation d’un soutien-gorge postopératoire est recommandée, à porter jour et nuit pendant au moins 1 mois. Porté pendant la journée, il aide la peau à contrer la force de gravité, tandis que la nuit, il empêche la gravité de tirer les seins sur le côté. Il faut dire qu’afin de gérer au mieux le poids des nouveaux seins, il est important de choisir les prothèses les plus adaptées au physique initial. C’est pourquoi il existe différents types, formes et tailles : chaque corps a besoin d’implants différents. En effet, afin de garantir des résultats naturels et harmonieux, il est indispensable de procéder à une consultation précise et exacte, au cours de laquelle les mesures des seins de départ sont soigneusement prises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code