Achat immobilier en suisse par non-résident

Colline Zurich, Suisse

Le marché immobilier suisse est intéressant.
Ce pays montagneux et enclavé est peut-être petit, mais il revêt une importance internationale majeure en tant que lieu d’investissement immobilier. Il est devenu l’un des principaux centres de l’industrie et du commerce et ses villes prospères et stables sont souvent choisies comme siège d’organisations importantes. Il est régulièrement jugé comme ayant l’un des niveaux de vie les plus élevés du monde.
Investir dans l’immobilier suisse est une perspective attrayante. 85 % des acheteurs sont suisses, mais des étrangers venus de Grande-Bretagne, de France, d’Allemagne, du Canada, de Russie et de Belgique investissent également dans l’immobilier suisse. La Suisse compte 26 cantons (semblables à des États) et chacun d’eux a ses propres règles en matière d’accession à la propriété.
Après une quinzaine d’années de hausse des prix de l’immobilier, les tentatives du gouvernement suisse pour refroidir le marché ont réussi. Les prix de l’immobilier ont commencé à baisser dans tout le pays en 2019 et en 2019, le marché a encore ralenti.
De nombreux facteurs complexes affectent le marché immobilier suisse, notamment la demande, les logements vacants, le plafonnement des prêts hypothécaires, l’immigration, etc. Le marché de l’immobilier est en constante évolution. Plusieurs études approfondies sont réalisées chaque année, qui reflètent les tendances et les défis du marché. Examinons de plus près ces études et ce qu’elles ont à nous dire sur l’immobilier en Suisse.

Tendances du marché immobilier suisse en 2019/2020

Le monde est en constante évolution et de nouveaux styles de travail et de jeu modifient notre façon de vivre. L’évolution de notre culture et de nos attitudes, ainsi qu’un large éventail d’autres facteurs, ont une incidence sur le marché immobilier suisse. Il est important de comprendre ces tendances pour prendre des décisions d’investissement immobilier judicieuses.
Examinons quelques-unes des tendances qui façonnent l’immobilier en Suisse en 2019/2020.
Une forte demande d’appartements
Un appartement à Zürich, en Suisse
Selon ces statistiques , plus de 60 % de la population suisse vit en appartement. Cela signifie que la demande d’appartements est l’une des plus élevées d’Europe.
Toutefois, selon ce rapport du Credit Suisse, la tendance est aux appartements plus petits et moins chers dans les régions urbaines, ce qui sera payant du point de vue de l’investisseur. Les petits appartements se vendent comme des petits pains, selon le rapport. Les appartements de 2,5 pièces se vendent très bien, quel que soit l’étage où ils se trouvent.
Un projet de méga-appartements est actuellement en cours à Genève. Les travaux ont commencé en mars 2020 pour un projet de 1000 appartements sur un site de 11 hectares à Vernier, non loin de l’aéroport de Genève. Le complexe sera comme une “ville dans une ville” et comprendra des hôtels, des cliniques et des espaces commerciaux, ainsi que des logements pour 2 500 personnes. Il devrait être achevé entre 2021 et 2023.

La montée des immeubles de grande hauteur

Pour la poste
Projet – Zürich, Suisse
En raison du style de vie urbain actuel en Suisse, les immeubles résidentiels de grande hauteur connaissent une renaissance. Ils semblent être le produit idéal pour profiter des tendances actuelles du style de vie en Suisse. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les immeubles de grande hauteur présentent actuellement un attrait :
De nombreux centres-villes sont redevenus plus attrayants à vivre, grâce à la délocalisation des activités industrielles, aux mesures de modération du trafic, à l’amélioration des infrastructures urbaines et des transports publics.
La taille des ménages diminue en raison du taux de divorce élevé, du vieillissement de la population et de la tendance à vivre seul.
L’immigration dynamique accroît le besoin d’architecture résidentielle dans les centres urbains.
Grâce à leur capacité à fournir un maximum d’espace de vie sur une petite surface, les immeubles de grande hauteur sont également bien adaptés à l’économie de partage – offrant des chambres d’hôtes et des bureaux qui peuvent être loués sur une base flexible.
De plus, les tours d’habitation sont attrayantes sur le plan environnemental, car elles permettent à un plus grand nombre de personnes de vivre dans un espace avec une empreinte énergétique plus faible par habitant.

Bâtiments neufs et anciens

Une autre tendance notable à prendre en considération sur le marché immobilier suisse est qu’en raison du nombre élevé de nouveaux projets de construction, de nombreux locataires passent de l’ancien au nouveau bâtiment.
Lorsque l’on ajuste le taux d’inoccupation des nouveaux logements, le taux d’inoccupation n’est que de 0,22 %. Cela signifie que lorsqu’il s’agit d’investir dans l’immobilier en Suisse, un nouveau logement est toujours un bon choix.

Propriétés locatives appartenant à des particuliers

Les personnes qui louent une maison en Suisse seront plus susceptibles de la louer à un particulier qu’à une grande société immobilière.
Selon les statistiques de l’OFS, en 2019, 49 % des logements locatifs étaient détenus par des particuliers. En outre, les grandes maisons de location étaient plus souvent la propriété de particuliers que les petites. (Par “grande”, on entend les maisons de plus de 5 pièces).
Numérisation
L’une des plus grandes tendances qui façonnent le marché est la numérisation, comme l’indique le Baromètre des tendances de l’investissement immobilier. Celle-ci prendra de nombreuses formes, mais l’une des plus importantes est le BIM, ou information sur les bâtiments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code